Didier Colin, directeur territorial Enedis dans le Gard et Jean-François Blanchet, directeur général du Groupe BRL ont signé le 23 novembre au siège de BRL à Nîmes, un protocole de coopération afin d’expérimenter un dispositif innovant, mis en œuvre avec les solutions techniques d’ACTIA Télécom. Cela consiste à faciliter l’intégration des Energies Nouvelles Renouvelables (ENR) sur le réseau électrique, grâce à une régulation de la consommation des stations de pompages du Réseau Hydraulique Régional (RHR) concédé à BRL par la Région Occitanie.

«C’est stimulant, c’est un défi. Il y a du sens dans cette utilité», déclare Jean-François Blanchet, directeur général de BRL. Deux stations pilotes du RHR (une dans le Gard, une dans l’Hérault) vont être dotées de boitiers communicants ACTIA afin de permettre un dialogue entre le réseau d’électricité géré par Enedis et le réseau d’eau brute géré par BRL et sa filiale BRL Exploitation, en vue de valider la méthode avant de généraliser sur d’autres sites.

Enedis pourra ainsi, ajuster la consommation de ces stations de pompage pilotes en fonction de la disponibilité de l’électricité issue de la production renouvelable, ou en cas de pic de consommation électrique. Cette régulation sera assurée, côté BRL, en utilisant la réserve d’eau de chacune de ce stations, tout en veillant à leur bon fonctionnement.

Aux côtés de la région Occitanie, Enedis a lancé en 2017 le projet Smart Occitania (8 millions d’euros) dans une logique de planification énergétique, de développement industriel et d’aménagement du territoire. Les citoyens sont impliqués comme consommateurs et acteurs de la transition énergétique pour la réussite du projet stratégique de la Région Occitanie de devenir la 1ère région à énergie positive en 2050 et pour améliorer la qualité de fourniture en électricité en réduisant le temps moyen de coupure par client.

6 partenaires principaux (Région Occitanie, Enedis, ACTIA, Groupe Cahors, IRIT CNRS et Promes CNRS) et de nombreux contributeurs (agglomérations, industriels, syndicats d’électrification et académies) mettent en commun leur expertise pour la réussite du projet au côté de techniciens de bureau et d’ingénieurs de terrain. «C’est le coût de l’innovation mais par nature, l’innovation, c’est de l’investissement», énonce Jean-François Blanchet, directeur général du groupe BRL.

Le Groupe BRL développe depuis près de 10 ans une politique active de réduction de la consommation énergétique de ses activités et de sobriété en carbone de la gestion des ouvrages du RHR.

Le groupe ACTIA est spécialisé dans la conception, la fabrication et l’exploitation d’une électronique. Depuis juillet dernier à la station de pompage de BRL à Bellegrade, ils ont installé un boîtier (SCADA) qui va permettre de la commander à distance, explique Thierry Lafont, responsable de la division énergies d’Actia Télécom. «Nous pourrons répondre au plus vite aux demandes en eau pour alimenter le réseau électrique. Le but recherché est d’agir sur la demande et non plus seulement sur l’augmentation de la production».

Pour Didier Colin, directeur territorial Enedis dans le Gard, cela passe aussi par l’amélioration des prévisions. Un grand projet pour l’Occitanie qui fera faire des économies à tous en consommant juste l’énergie nécessaire.

MCD