Sensibiliser à la transition énergétique

Début avril, le directeur d’Enedis en Aveyron, Hervé Simonnot et le président du SIEDA, Jean-François Albespy ont lancé le programme de sensibilisation à la transition énergétique dans le cadre du projet régional “Smart Occitania”.

 

Une trentaine d’élus, présidents des Communautés de communes de l’Aveyron et les élus de la Commission énergie du SIEDA ont participé à cette démarché inédite en France. Animé par le Cabinet d’expertise Carbone 4, ils ont planché sur les enjeux énergétiques et climatiques. Cette sensibilisation se poursuivra vers les entreprises et particuliers.

Aux côtés de la région Occitanie, Enedis a lancé en 2017, Smart Occitania, issu de l’appel à projet lancé par l’ADEME dans le cadre du programme “Réseaux Electriques Intelligents“. Le projet s’intègre dans une démarche globale des Logo Smart Occitania Transition énergétiqueterritoires pour développer les Smart Grids (réseaux électriques intelligents) en milieu rural sur l’Occitanie. Il s’inscrit dans une logique de planification énergétique, de développement industriel et d’aménagement du territoire. Smart Occitania veut impliquer les citoyens comme consommateurs et acteurs de la transition énergétique.

Le projet Smart Occitania répond à deux enjeux : participer à la réussite du projet stratégique de l’Occitanie de devenir la première région à énergie positive en 2050 et améliorer la qualité de fourniture en électricité.

Le projet est construit autour de trois campagnes d’expérimentations d’ordre technique, industriel, scientifique et sociétal, menées sur l’ensemble de l’Occitanie : améliorer l’observabilité du réseau de distribution en milieu rural, impliquer les parties prenantes dans la transition énergétique et favoriser le déploiement des EnR.

Afin de réussir ces expérimentations, le projet est porté par un consortium de 6 partenaires (Région Occitanie, Enedis, ACTIA, Groupe CAHORS, IRIT CNRS et PROMES CNRS) et de nombreux contributeurs (agglomérations, industriels, syndicats d’électrification et académies). En Aveyron, le SIEDA s’est inscrit comme partenaire du projet.

 

La Volonté Paysanne