Le directeur territorial d’Enedis a profité de ces vœux 2018 pour présenter le projet d’avenir Smart Occitania, élaboré par la société en charge de la fourniture d’électricité. Il s’agit pour elle d’expérimenter de nouvelles solutions pour accompagner la transition énergétique dans les départements ruraux. Fort d’un investissement de 8 millions d’euros, le projet va s’échelonner jusqu’en 2021.

«Comme le déploiement de la fibre en Lozère», a souligné Francis Poirier. Enedis Lozère fait d’ailleurs partie des cinq départements en Nord Midi-Pyrénées (Aveyron, Lot, Lozère, Tarn, Tarn-et-Garonne), où seront testées de nouvelles technologies de communication, pour la prédiction et l’anticipation de situations de crise. Un millier de capteurs seront ainsi déployés dans le département.

Et grâce à ces solutions Smart Occitania, la consommation et la production d’électricité pourront être régulées sur le territoire, en fonction des conditions climatiques. Le directeur territorial a fait une démonstration du système, selon trois scénarios distincts : une journée normale, une journée avec du vent et de la pluie, et enfin avec de fortes perturbations climatiques. «Voici ce que peut être la gestion de l’énergie à l’échelle de l’Occitanie» a expliqué Francis Poirier. Et peut-être que «le méthaniseur de Montrodat rentrerait dans l’expérimentation.»

Enfin, le directeur a signalé un livre sur Enedis, qui recense des postes électriques joliment décorés. Y figure à la page 159 celui de Peyre-en-Aubrac, peint pour le Tour de France, en juillet 2017.

Thierry Levesque – Le Midi Libre